• Plus de 12 millions de personnes en France ! Un élan populaire autour des monuments symboliques et emblématiques, mais aussi aussi autour des fontaines et lavoirs des villages de Provences, autour des moulins du nord et des flandres, dans les jardins et les vergers, les ruelles animées de fêtes médiévales et de théâtre de rues.... Le Patrimoine permet aux citoyens de choisir et de s'approprier des lieux, des activités, des goûts et des démarches qui réunissent et rassemblent par de-là les générations et les catégories culturelles et sociales !

    Autant d'initiatives que de publics et d'élans qui se structurent durablement.....

    Bravo et bonnes journées du Patrimoine, à tous !


    1 commentaire
  • L'Agence Monalisa

    cherche des mécènes pour restaurer une chapelle dans le Var. Parce que le Patrimoine bâti structure l'espace culturel et souvent aussi les terroires. Une chapele ici, une fontaine ou un lavoir ailleurs, une place avec ses platanes ou les charpentes d'une grange pour ranimer les mémoires, ramener les gestes des artisans et réunir plusieurs générations autour d'une expo, d'une soirée lecture ou d'un concert.....

    Mais Monalisa c'est aussi des parcours aussi bien dans l'espace de vallées, sur les routes anciennes, comme dans des domaines culturels variés: aquarelle, sculpture, musique, danse et jonglage.....Le temps des vacances ou tout au long de l'année, en ateliers ou en rendez-vous réguliers......

    Les jeunes sont au coeur de nos préocupations, d'abord ceux qui ont si rarement l'occasion de voir et comprendre le Patrimoine, les arts et le culture, mais aussi ceux qui souhaitent participer, animer des stages et monter leurs propres projets. Parceque le système associatif est formateur, fédérateur et désintéressé, les jeunes peuvent venir découvrir des métiers, des passions, des motivations citoyennes et pour certains des vocations qui les pousseront bien au de-là des crises économiques et sociales qui les inquiètent tant !

    Ici ou là, pour une simple visite sur ce blog ou dans nos réunions et ateliers des citoyens de tous âges cherchent à partager des valeurs et des activités qui relient les temps et les espaces sans préjugés ni limites. C'est ce qui nous fait souvent dire à nos jeunes que Monalisa évoluera avec eux qui portent tout notre avenir......

     


    votre commentaire
  • Quelques idées et mises au point pour mieux aborder les Monuments historiques dont nous sommes héritiers mais aussi responsables

    http://www.dailymotion.com/video/xk4o5w_christiane-schmuckle-mollard-valoriser-les-monuments-historiques-de-nouvelles-strategies_news


    1 commentaire
  • Chaque vie se sent un peu otage, prisonnière de lieux, espaces organisés et valeurs culturelles et artistiques. Insatisfaits par leur époque, certains anticipent; et cela depuis bien longtemps.Qaund on étudie Pietro d'Abano et les premiers médecins de l'Université de Padoue, on les voit enfreindre les interdits de l'Eglise toute puissante pour disséquer et essayer de comprendre le corps humain si fragile et mystèrieux. De même Leonardo da Vinci veut des véhicules adaptés à tous les types de terrains et veut même décoller du sol pour dépasser toutes les limites humaines en copiant la nature...La Renaissance italienne recherche dans le passé Romain la Cité idéale, et boudant les prouesses gothiques qui créent de pures merveilles dans le Nord et les Flandres, cherche à comprendre Vitruve. C'est donc ainsi que l'Homme occidental progresse, par le refus de ses limites. Aujourd'hui on le voit bien avec ce souci de ne plus vieillir !

    Mais où et quand trouver l'équilibre ? Il semble que chaque période ait cherché l'Age d'Or dans un passé magnifié ou dans un futur toujours inaccessible. Et la facilité du "bon vieux temps" est toute aussi déplacée que l'illusion d'un avenir meilleur. Ici et maintenant, dans chaque soupir du temps, le présent et le futur nous portent et nous nourrissent, sans s'opposer ni se confondre. Alors pourquoi ces vertiges et goûts pour l'abîme? Sans doute parce que nos dynamiques sont plus fortes que nos efforts de réflexion, de maturation et de recherche d'équilibre. Entre hier et demain, aujourd'hui nous file trop souvent entre les doigts. Or par la lecture, la pratique mesurée d'un art et le respect du rythme déjà des saisons, on entre mieux dans le temps quotidien, le temps, de chaque vie et le Temps tout entier.

    Envisitant les ruines romaines de Cimiez à Nice, on peut mesurer la taille de chaque salle et piscine, on peut imaginer les échanges entre les baigneurs en latin ou en ligure??? On peut aussi imaginer la chaleur des canalisation sur lesquelles on pouvait marcherpieds nus...Mais on peut aussi penser à ces très jeunes esclaves prisonniers de la fournaise, en danger permanent qui entretanient la tièdeur parfumée des salles confortables au dessus de leur si fragiles destins !

    Hier, comme demain, le temps qui échappait aux uns, pesaient aux autres étaient sans cesse mesuré et apprécié par quelques sages, stoiciens, humanistes, bouddhistes ou amerindiens observant chaque coucher de soleil et le ver de lune...... Bonne nuit !!!!!  


    votre commentaire
  • On nous parle beaucoup de la notation financière de chaque pays, nous prenant à témoins tout en nous faisant bien comprendre que tout cela nous dépasse; mais que l'essentiel à retenir est : danger. Dans ces jours d'été empétrés de nuages, il parait que les musées font le plein. Pour aller plus loin, sortir enfin de visites convenues et oser relier la peinture à la danse, et la musique à l'architecture, et la poèsie au contrepoint, nous vous proposons quelques clés à essayer ici et là pour dévoiler quelques passages vers un monde passionnant.

    Du sanskrit "rtam"et du latin "ars" et "artis", l'art signifierait aussi bien une façon d'être, qu'une façon d'agir, qu'un rite c'est à dire une action normée et codée qui s'enseigne et doit être totalement respectée dans sa forme pour relier au divin. Techniques, sciences, démarche pour une mise en ordre imposée autant par la volonté divine, que le génie humain mais aussi des nécessité naturelles et dirons nous conjoncturelles.L'art, rusé, joue avec toutes les limites limites pour s'adresser non seulement à tous les sens des amateurs, mais aussi à toutes les interrogations de tous les esprits...

    L'artiste sort de l'anonymat et revendique une liberté d'action, même quand il crée sur commande et même quand il ne signe pas ses oeuvres. Oser la plume sur la page blanche, le ciseau dans la pierre, ou une caméra sur une épaule, sont des gestes aux conséquences aussi nombreuses que surprenantes. L'amateur garde la liberté de faire son propre chemin et d'oser toutes ses digressions artistiques...   


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique