• Comment dire?

    "Crache le" lui disait son père. Mais tout restait bloqué quelque part entre un souffle coupé et une sensation de terrible vertige. Roi, prince et simples citoyens, nous sommes et restons des Hommes pétris de doutes et de peur, de légitime exigence et de renoncement.

    Pourtant en ces temps de contestation et de revendications au sud de la Méditerranée, on vérifie aussi au nord que le Droit de dire ne suffit pas; ni à trouver les mots, ni à se faire entendre. Comme si tous les arguments arrivaient en désordre, comme si toutes nos réflexions s'annulaient pour mourir aux bords de nos lèvres. Peut être parce que le mensonge couvre les bribes fragiles de vérité ? Idées courtes et affirmations gratuites étouffent les hésitations autour de valeurs culturelles malmenées ou réduites à des propagandes.

    Comment dire un peu plus que ces phrases toutes faites qui lessivent nos esprits ? La Princesse de Clèves, les Fables de La Fontaine, ou les poèmes de Prévert pour combler nos silences interdits ou coupables.....Déclamons Molière comme Beaudelaire en attendant peut être de retrouver un nouveau souffle et pourquoi pas une nouvelle voie...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :